Ep. 5 : Ma Vision d’entrepreneur et ma Mission pour le monde

Trouver sa mission - couverture de l'épisode d'oser vivre

Avant de se lancer en tant qu’entrepreneur engagé, il faut passer par une étape cruciale : trouver sa mission pour le monde !

Bonjour bonjour, et bienvenue sur Oser Vivre, le podcast qui t’aide à affirmer tes rêves, tes envies, tes besoins et à construire une vie qui te ressemble. Je suis Bérénice Bieuville, freelance en quête de sens.

Dans cette première saison du podcast, je me suis mise au défi de documenter mon exploration professionnelle, ma quête de sens, et plus précisément ma réorientation, de rédactrice web à un métier sur mesure et 100 % aligné avec moi-même.

Dans ce 5e épisode, j’aimerais te parler de ma vision d’entrepreneur et ma mission pour le monde.

Pourquoi définir sa vision et sa mission d’entrepreneur avant de se lancer ?

Je suis sur le chemin de ma quête de moi-même et ma recherche d’une activité professionnelle alignée avec moi-même… Là, je rentre dans le cœur du sujet !

La question que je vais explorer dans cet épisode est : comment puis-je contribuer au monde à travers mon activité professionnelle ?

Pour définir une offre idéale

Pour moi, cette question va introduire une phase clé pour ma réorientation en freelance, qui va être de savoir ce que je peux proposer concrètement comme offre. L’objectif sera d’établir une offre qui soit alignée avec moi-même, qui m’inspire pleinement et qui nourrisse mes valeurs et passions. Cette offre idéale me permettra de contribuer au monde, de remplir ma mission, mon « pourquoi ».

Donc, avant de définir cette offre, je dois déjà trouver ma mission, connaitre mon « pourquoi ».

Pour avancer sur sa quête de sens et ne plus avancer dans le brouillard

Je trouve cette question particulièrement importante puisque, justement, en ce moment je fais face à une perte de sens dans mon activité professionnelle. Je me rends compte que dans la rédaction web, je n’ai pas l’impression de contribuer assez. Pour autant, avant de mener ces réflexions, je ne savais pas forcément pour quel avenir je voulais contribuer. Je ne savais pas ce que je voulais apporter, ce que je voulais construire comme changements.

Je savais que je voulais apporter quelque chose : mais quoi ?

En fait, j’avançais dans le brouillard. Je me disais « non, je n’ai pas assez. C’est autre chose. Je suis en quête de sens ! » Oui, d’accord, mais du sens vers quoi ?

Pour avoir une boussole à utiliser à chaque décision

Donc cette étape d’identifier mon « pourquoi » est un phare, une boussole. Trouver ma mission me permettra de prendre mes décisions en fonction de celle-ci. A chaque choix, je pourrais me demander « est-ce que ce projet répond à ma mission ? Est-ce que je contribue au monde comme j’ai envie de le faire ? »

Ça va me permettre d’avancer en freelance avec une boussole. Je pourrais proposer de nouvelles offres, mener de nouveaux projets, mais toujours me demander si ces projets-là servent ma vision et la mission que je me donne pour le monde.

Cette mission est vouée à évoluer dans le temps, à s’affiner. En tout cas, ça me donne une première boussole. Cela me permettra de tester des projets, au regard de cette boussole. De voir s’ils me comblent… Pour préciser ma mission, ma boussole, grâce à des tests et expérimentations.

Comment trouver sa mission pour le monde ?

La vision et la mission, deux quêtes liées

Dans la formation Surf en Freelance, on répond à cette question « comment puis-je contribuer au monde ? » en deux temps

  1. Définir sa vision pour le monde. A quoi je voudrais que le monde ressemble ? Quel avenir m’inspire ? Pour quel monde je veux contribuer ? Quel monde je veux construire ?
  2. Trouver sa mission pour le monde. Comment je peux agir concrètement pour construire le monde dont je rêve ? Comment je peux agir pour rapprocher le monde d’aujourd’hui de ma vision du monde idéal ? Quels problèmes je veux adresser dans le monde d’aujourd’hui, car ils empêchent d’accéder au monde idéal que j’imagine ?

Une visualisation pour trouver sa mission

Encore une fois, Marie Laanatza nous propose des visualisations.

Je trouve ce format hyper efficace pour creuser au fond de moi. Ca fait remonter des émotions, des pensées inconscientes, des croyances ou encore des envies enfouies.

Pendant ces visualisations, je me laisse complètement aller. Je peux ainsi creuser au fond de moi, accéder à des éléments inconscients ou que je n’assume pas. C’est un format qui est très efficace pour trouver sa mission.

Le fait de prendre conscience de certains éléments (émotions, croyances, pensées, etc.), ça les rend ensuite plus faciles à assumer, à communiquer et surtout à mettre en action. Puisqu’à partir du moment où je prends conscience, je peux réfléchir – parfois de manière inconsciente – aux moyens par lesquels je peux agir.

Prendre du recul et laisser agir le temps pour affiner sa mission

J’ai fait ces visualisations il y a quelques semaines maintenant. Enregistrer ce podcast aujourd’hui me permet de poser des mots, de voir comment j’ai évolué depuis cette première ébauche.

Ça me permet également de prendre du recul : de voir ce que je garde, ce que j’ai retenu, retranscrire les mots qui m’ont particulièrement marqué, etc. Donc, finalement, identifier ce qui est le plus important pour moi.

Bref : je trouve donc ça très puissant et efficace de revenir sur ces questionnements quelques semaines après et d’essayer – sans forcément reprendre ses notes – de retranscrire la vision identifiée et voir ce qu’il en reste.

Ma vision pour le monde

Ma vision pour le monde. Le monde idéal que j’imagine et que je veux créer est…

Un monde plus vert, plus frugal, plus coopératif.

  • Un monde plus vert. Un monde où on est plus proche de la nature, où cette dernière est présente partout autour de nous et à côté de nous. On vit avec elle, en étant connecté à la nature, plutôt que sur du goudron à côté d’elle. On développe un respect et connaissance de la nature.
  • Un monde plus frugal. Où on est heureux avec peu, on se contente de peu. On accumule moins de possessions matérielles… Tout simplement car chacun est aligné avec ses valeurs, agit avec le cœur.
  • Un monde plus coopératif. Avec davantage de partage et d’échange entre les personnes. Je vois des personnes réunies dans des éco lieux et petites fermes, qui rient ensembles, qui travaillent ensemble, qui défendent des causes ensemble. Je me rends de plus en plus compte à quel point la coopération entre les personnes et le soutien fort est important pour moi.

J’ai vraiment envie que chacun puisse prendre conscience de la beauté de la nature. Et la force aussi de la nature : cette puissance que je trouve trop ignorée, trop délaissée, et même maltraitée. Pendant la visualisation, j’ai vraiment vu des personnes qui sortent de leur voiture, posent leur téléphone et ouvrent les yeux sur les montagnes ou la forêt… Pour se rendre compte que cela peut faire naitre de fortes émotions.

Je vois aussi des personnes qui s’assument. Qui assument leurs différences, leurs envies, leur unicité. Des personnes qui osent retirer les masques, parce qu’ils se trouvent dans un cadre bienveillant.

Ma mission d’entrepreneur

Que puis-je faire pour donner naissance à ce monde plus vert, plus frugal et plus coopératif ?

Trois éléments à intégrer à ma mission

J’ai commencé par identifier plusieurs éléments qui étaient importants pour moi et sur lesquels je peux agir.

  • Entreprendre avec le cœur. Pour moi, quand on entreprend en étant aligné à soi et ses valeurs, on va forcément faire le bien pour soi et pour les autres. Je suis peut-être bisounours… Mais j’ai vraiment l’impression que quand on agit en étant sincèrement connecté à soi, on va forcément contribuer à un monde plus positif. Quelle que soit la manière ! Ca peut être l’écologie, mais aussi le bien-être, le social, l’éthique ou encore les arts. En tout cas, quand on est sincère, je pense qu’on apporte forcément quelque chose de positif. Mais cela demande de la connaissance de soi ; d’oser et s’autoriser à être aligné ; de connaitre et assumer ses valeurs ; mais aussi beaucoup de confiance en soi et estime de soi… Je pense également que cela demande d’être connecté à la beauté et la puissance du vivant. Être en pleine nature me permet par exemple de me reconnecter à moi-même, à mon intuition et ma spiritualité. Bref : me reconnecter à quelque chose de plus fort que moi, pour lequel je voudrais contribuer.
  • Le fait d’oser. D’où mon podcast qui s’appelle Oser Vivre et mon site qui s’appelle Oser Vert ! Le nom Oser Vert m’étais d’ailleurs venu complètement intuitivement, pendant une balade en forêt. A ce moment-là, je ne me rendais pas compte de la puissance de ces mots et à quel point ils me touchaient. Je ne savais pas forcément ce que cela voulait dire… Mais ça m’a parut tellement évident que j’ai gardé ce nom. Plus j’avance, plus je me rends compte que ce verbe « oser », ce verbe d’action, ce verbe de libération, m’inspire énormément. Donc j’ai envie d’aider d’autres personnes à oser s’assumer, oser être elles-même, oser entreprendre pour le monde, oser mettre en avant ses forces… Oser remettre en cause les croyances établies aussi. Oser changer en fait, oser prendre une autre direction.
  • Enfin, un troisième axe que j’ai exploré est le fait de révéler les forces qui étaient méconnues et ignorées. La force de la nature, mais aussi la force intérieure de certaines personnes qui manquent de confiance en elles. C’était ma situation : pendant longtemps, j’ai énormément manqué de confiance en moi. Aujourd’hui, j’ai cette confiance sincère en moi, c’est plutôt de l’estime de moi dont je manque. Donc libérer les forces intérieures est un chemin qui m’inspire beaucoup. De faire voir la beauté des personnes aussi, qu’elles n’assument pas, pour leur permettre de s’exprimer pleinement. D’exprimer leurs idées, leurs convictions.

Une phrase pour résumer ma mission

Finalement, j’ai résumé ma mission en une phrase – qui pourra évoluer avec le temps.

Ma mission est de faire florir les projets capables de construire un monde plus vert, plus frugal et plus coopératif.

Faire florir les projets se déroulera en deux grandes phases.

  • Que les personnes osent assumer leurs idées et lancer le projet.
  • Aider ces personnes à développer leur projet, en particulier en gagnant en visibilité puisque ça me permet d’exploiter des compétences que j’ai développé jusqu’à maintenant.

Mon rôle pour créer ce monde idéal

Donc mon rôle pour faire florir les projets capables de créer un monde plus vert, plus frugal et plus coopératif va être multiple.

  • Aider les personnes à se reconnecter à la nature et leur cœur pour leur donner l’envie de contribuer. Les aider à s’aligner avec leurs valeurs pour leur donner envie de contribuer.
  • Leur faire voir leur force intérieure, mais aussi leurs qualités, leurs valeurs, etc. Pour que ces acteurs du monde de demain gagnent confiance en eux, s’assument et osent mener des projets.
  • Les « empower », leur montrer que c’est possible, leur donner confiance, les booster pour leur donner envie d’oser.
  • Les aider à exprimer pleinement leurs convictions et valeurs, les aider à faire connaitre leur projet et gagner en visibilité. Pour moi, le gain de confiance en soi et le fait de clarifier son projet et ses valeurs va permettre de s’exprimer beaucoup plus efficacement… Donc de faire grandir le projet.

Comment trouver sa mission pour le monde ?

Se poser les bonnes questions en mettant le mental en pause

Si toi aussi tu veux définir ta vision pour le monde, je t’invite à fermer les yeux, à mettre une musique qui t’inspire et t’accorder quelques minutes pour visualiser un monde idéal. TON monde idéal.

  • Qu’est-ce qui s’y trouve ? Explore ce monde idéal.
  • Imagine la Terre vu de l’espace, à quoi elle ressemble ?
  • Puis rapproche-toi, dans les villes, dans les maisons. Comment sont les gens, que font-ils ?
  • Remonte dans tes souvenirs… Quelles causes te touchent ? Quand est-ce que tu ressens les plus fortes émotions ?

Et pour trouver ta mission, demande toi…

  • Quels sont les obstacles qui empêchent le monde d’aujourd’hui de devenir ton monde idéal ?
  • Comment pourrais-tu contribuer à lever ces obstacles ?

Commencer à réfléchir… Et laisser le temps agir

Ces quelques questions vont te permettre de commencer à réfléchir, pour identifier ta vision et trouver ta mission d’entrepreneur pour le monde.

Pose-les une première fois aujourd’hui. Puis laisse reposer. Personnellement, j’ai attendu quelques semaines avant de relire, prendre du recul et remettre des mots sur ces prises de conscience. Je suis persuadée que pendant ces quelques semaines, ton cerveau y réfléchira en tache de fond. Sans forcément que tu t’en rendes compte, il va essayer de trier ces nouvelles informations, de trouver des solutions pour réaliser ta mission, etc.

Donc n’hésite pas à répondre à ces questions une première fois, à noter un maximum d’éléments. Reviens-y d’ici une semaine ou un mois. A ce moment-là, note ce dont tu te souviens, complète, réécrit ce qui te semble le plus important et les mots qui te viennent à l’esprit. Puis relit tes réponses et souligne ce qui est le plus important pour toi… Et laisse le temps agir et affiner ta mission et vision.

Par exemple, ce que tu viens de lire est la 2e ébauche de ma mission, après quelques semaines de repos. Mais je suis persuadée que ça continuera à évoluer. En avançant dans mon projet, en testant, je vais sûrement affiner cette mission. Il faut accepter que rien n’est figé ! C’est aussi ça qui est beau.

Personnellement, me laisser du temps et prendre du recul m’a beaucoup aider à clarifier ma mission. Ça m’a aidé à faire du tri dans tout ce que j’avais noté, pour garder seulement les éléments les plus importants pour moi. Ça m’a aussi permis de garder les mots qui traduisent le mieux ma pensée, à reformuler pour que ça m’inspire vraiment.

La suite d’Oser Vivre

Enfin, ça m’aide petit à petit à prendre du recul sur les moyens que j’ai pour contribuer à cette mission… Mais ça, on en parlera dans la suite du podcast ! Je t’en parlerai plus en détail quand je saurais plus précisément ce que je peux proposer comme offre, pour compléter la rédaction web.

Dans le prochain épisode, j’aimerai te parler d’incarner le changement dans son entreprise. Car pour contribuer, il faut avant tout montrer l’exemple à travers son propre quotidien !

Et pour finir, n’oublie pas : Chaque jour, crée le monde de demain.

À très vite sur Oser Vivre ! Bisous bisous.

Les autres épisodes du podcast Oser Vivre

#7. Surmonter ses doutes et dépasser une période difficile Oser Vivre | Par Bérénice Bieuville

Un épisode en toute vulnérabilité ! 😓 Dans ce podcast, je te parle avec authenticité d'une période difficile que je suis en train de traverser. 3 mois maintenant que j'explore le champ des possibles professionnel, que je me cherche… 3 mois que ma tête fourmille de questionnements et doutes. 3 mois que j'accumule une fatigue mentale devenue épuisante. 🤯 Je suis arrivée à un niveau de mal-être que je ne pourrais pas supporter bien longtemps ! ✨ Je te dévoile donc l'origine de cette période difficile, mes ressentis… Et surtout ce que je mets maintenant en place pour remonter la pente.  Si tu es concerné.e, j'espère que tu te reconnaitras, te sentira moins seul.e, et cherchera, à ton tour, à te sortir d'une période difficile.  ***** 🥰 Tu aimes le podcast ? Fais-le moi savoir en laissant une note sur ta plateforme d'écoute, et un gentil commentaire. 💬 Tu peux également venir échanger avec moi sur : LinkedIn : https://www.linkedin.com/in/berenicebieuville1997/ Instagram : https://www.instagram.com/oser_vert/ J'ai hâte de faire ta connaissance ! Pour rester au courant des prochains épisodes, suis-moi sur ces différents réseaux et abonne-toi au podcast. 👉 Enfin, retrouve les notes de l'épisode sur https://oservert.fr/ov-podcast/
  1. #7. Surmonter ses doutes et dépasser une période difficile
  2. #6. Incarner le changement dans son quotidien et son entreprise
  3. Méditation 15 min – Ouverture des Chakras et Libération des blocages
  4. #5. Trouver sa Mission pour le monde, en tant qu’entrepreneur ou freelance
  5. #4. C'est Quoi ta Passion ? Comment j'ai répondu à cette épineuse question

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *