Hack écologique : la meilleure action citoyenne pour l’environnement

  • Agir
La meilleure action citoyenne pour l'environnement - coverture

On pourrait attendre que les politiques se bougent. On pourrait attendre que nos voisins agissent avant nous. On pourrait attendre que les entreprises prennent des engagements forts pour l’écologieOu alors, on pourrait agir MAINTENANT. Contribuer au monde de demain maintenant. Se remonter les manches et montrer l’exemple, maintenant. Dans cet article, je vous partage la meilleure action citoyenne pour l’environnement.

  1. Je commence par te présenter cette action impactante.
  2. Puis, je te donne plusieurs exemples concrets pour l’appliquer.
  3. Enfin, je te propose un plan d’action pour mettre en place le meilleur geste pour l’écologie.

La meilleure action citoyenne pour l’environnement…

La meilleure action pour l’environnement, c’est d’assumer nos convictions et les incarner au quotidien. Un peu vague ? Rassurez-vous : je vais vous expliquer concrètement comment faire.

L’idée, c’est de ne pas attendre d’aller voter, une fois de temps en temps, pour donner notre avis. L’idée, c’est de voter tous les jours.

Ne pas attendre les urnes pour donner notre avis sur l’écologie

Est-ce que voter se fait uniquement dans les urnes ? Je ne crois pas. Au contraire.

Notre vote le plus efficace, et j’en suis convaincue, n’est pas un bout de papier dans une urne.

C’est notre quotidien, notre mode de vie. Notre carte bleue. Nos navigations internet. La manière dont nous passons notre temps.

Chaque action est un vote. A nous de voter consciemment, en connaissance de cause, en accord avec nos valeurs.

Vous voulez connaitre la meilleure action citoyenne pour l’environnement ? C’est faire chaque choix (un maximum, du moins) pour contribuer au monde dans lequel vous voulez vivre.

C’est quoi voter ?

D’après le dictionnaire du Larousse, voter c’est exprimer son opinion dans une assemblée. L’assemblée peut être aussi grande que la ville ou la société toute entière.

Voter c’est faire un choix et le faire connaitre. Normalement c’est un choix éclairé et réfléchi, ce qu’on fait de moins en moins il faut l’admettre. La majorité des gens accordent 2 mn à la lecture des programmes, tout au plus, et font leur choix selon le charisme du candidat ou son parti. Bref.

Voter, c’est faire un choix qui, s’il est partagé par un nombre significatif de citoyens, a un impact sur la société. Pour ça, un vote doit être entendu par les décideurs.

On vote parfois même si notre choix n’est pas partagé par une majorité. Justement dans le but de se faire entendre, pour témoigner de son soutien ou son intérêt, dans l’espoir d’être rejoint, etc. C’est comme ça que certains partis recueillent 1 ou 2 % des voix. Ces votes ont un impact car ils permettent aux citoyens comme aux décideurs de se poser des questions, d’évaluer la pertinence de leurs arguments, parfois de former de nouvelles alliances et intégrer de nouvelles idées.

Finalement, voter c’est exprimer un choix pour être entendu et avoir un impact sur la société.

Prenons cette définition du vote et observons avec ce filtre d’autres actes de notre quotidien. Ainsi, transformons notre mode de vie en vote, en action citoyenne pour l’environnement.

Alors, prêt à voter tous les jours ? Voilà 3 outils du quotidien à utiliser à bon escient.

1. Voter avec notre argent : encourager les acteurs éco-responsables

Acheter : le choix de valider un produit et ses méthodes de production

Chaque achat est un choix. On choisit entre deux produits, selon ses critères personnels ou ses moyens. Ce choix est inconscient trop souvent, car il est influencé par la publicité et par les lobbys – tout comme le vote politique est influencé par les campagnes électorales et les sondages dans les médias.

Pourtant, nous pourrions faire de chaque achat une action citoyenne pour l’environnement. Un vote pour l’écologie.

Notre choix d’achat est clairement entendu, que ce soit par les entreprises elles-mêmes ou par les politiques. Chaque année, des statistiques sont faites sur l’évolution des marchés, « ce que veulent les consommateurs », les nouvelles tendances d’achat, etc.

L’impact de nos achats sur les consciences écologiques

Est-ce que ça a vraiment un impact ? Oui et mille fois oui ! C’est grâce à l’évolution de la demande que, peu à peu, des magasins vracs font leur apparition, que des marques tendent vers des produits plus éthiques. Même Coca Cola sent bien l’obligation de tendre vers moins de plastique, moins de pollution carbone et appelle au recyclage de ses bouteilles.

Ticket de caisse ou bulletin de vote ?
Ticket de caisse ou bulletin de vote ?

A chaque achat, on envoie donc un message aux entreprises : « c’est un produit comme ça que je veux, plus respectueux de l’environnement. Puisque je ne suis pas seul a demander ce type de produit, vous devriez en produire beaucoup plus. Puisque les produits qui polluent ont moins de succès et se vendent moins cher, vous devriez en produire beaucoup moins ».

Le message arrive également aux oreilles des politiques. « Les électeurs veulent des produits plus éthiques ? Mettons en place des régulations allant dans ce sens, afin de les satisfaire et récolter davantage de voix ! ».

L’immense pouvoir des consommateurs, à transformer en action citoyenne pour l’environnement

Et oui, la société actuelle ne jure que par l’argent. Chacun veut récupérer l’argent des autres. Et c’est un pouvoir énorme que nous avons : choisir à qui nous donnons cet argent. Choisir quelles initiatives soutenir et lesquelles bouder. Utilisons ce pouvoir à bon escient. Faisons-en un geste impactant pour l’écologie. Un message d’espoir.

Réfléchissons aux implications de nos achats, que ce soit en termes de déchets, d’émissions carbones, d’érosion des sols et de la biodiversité ou encore d’épuisement des ressources.  Et faisons entendre la voix de notre carte bleue.

Sans oublier que parfois, le choix peut être… de ne pas acheter du tout ! Il faut aussi savoir consommer moins et revenir à nos vrais besoins pour demander à mettre fin à la société de consommation.

Edit : je viens de voir qu’une carte bleue un peu particulière allait faire son apparition en Suède. Elle indique, à chaque achat, les émissions carbones induites ! Il sera même possible de mettre un plafond d’émissions, qui bloquera les achats dès que ce plafond est atteint… Belle initiative pour sensibiliser aux pollutions cachées de nos modes de consommation.

2. Voter avec du temps et agir pour l’environnement

Le temps. La seule chose qui soit répartie équitablement entre tous. La seule chose que même les plus riches ne pourront jamais acheter. Que même les plus malhonnêtes ne pourront jamais voler. Le temps, on en a tous autant.

C’est vrai, on peut déléguer pour profiter du temps des autres. Mais ces autres choisissent où ils sont prêt à mettre leur temps. Que ce soit un travail rémunéré, du bénévolat ou des loisirs personnels, il est essentiel de passer notre temps d’une manière qui respecte nos valeurs. D’utiliser son temps pour entretenir ce qu’on veut voir dans ce monde. Encore une fois, l‘utilisation de notre temps peut être une action citoyenne pour l’environnement.

« Soit le changement que tu veux voir dans le monde »
Gandhi

Donner de son temps pour la communauté et la société. S’engager dans une association, sensibiliser à une cause qui vous tiens à cœur, aller nettoyer les espaces naturels… Les possibilités sont infinies.

C’est un vote car c’est un choix, on choisit la manière dont on passe notre temps et on peut avoir un impact énorme sur la société !

3. Voter sur internet et affirmer son engagement écologique

Cela fait plusieurs années que j’ai compris que consommer, c’est voter. Mais plus récemment, j’ai réalisé que sur internet aussi on vote. Quand on regarde une vidéo YouTube ou qu’on lit un article, on signale à l’auteur – mais aussi à l’algorithme de Google – qu’il y a un intérêt autour de ce sujet et donc un potentiel marché.

Prenons l’exemple de l’alimentation. À force de lire des articles « top 10 des super aliments » et regarder des vidéos YouTube « comment perdre du poids facilement », un commerce se crée autour des aliments « healthy », pauvres en calories, riches en protéines. Des entreprises de régimes ouvrent, le marché se développe.
Même situation avec les nouvelles technologies : plus il y a de personnes qui s’informent sur les dernières sorties ou cherchent des améliorations en ligne, et plus les entreprises investissent dans les progrès technologiques.

Page accueil internet

Au contraire, à force de chercher « quelle alimentation est la plus bénéfique pour la planète » ou « top 10 des entreprises respectueuses de l’environnement », les entreprises reçoivent le message et songent à changer leur offre et leur mode de fonctionnement. Comme toujours, les entreprises veulent survivre, tout simplement. Pour ça, elles doivent s’adapter aux attentes du consommateur.

Sur internet, cela va encore plus loin puisque l’algorithme est fait pour mettre en avant ce qui plait le plus. Ainsi, choisir un contenu plutôt qu’un autre et faire savoir qu’on apprécie ce contenu, donne plus de chance à d’autres personnes de voir ce contenu. En ligne, tout est enregistré, trié, interprété, enregistré… et donc entendu.

Ainsi, voter sur internet c’est suivre des influenceurs qui correspondent à nos valeurs, consommer du contenu de qualité sur les enjeux sociétaux du moment, liker et partager ce contenu, etc. Vous pourriez même créer du contenu, de manière éco-responsable, pour parler de vos engagements et vision du monde.

Mettre en place la meilleure action citoyenne pour l’environnement

En résumé sur le vote écologique

Vous l’aurez compris, j’essaye de voter tous les jours plutôt que d’attendre, une fois par an, qu’on me donne le droit de m’exprimer sans trop écouter la réponse.

Je fais au maximum des choix éclairés au quotidien. Je réfléchis à l’impact de mes achats, et c’est ça qui compte. Car les entreprises entendent ce message et suivent la demande. Les politiques également, car ils pensent à la réélection.

Pour résumer, je ne vous dis pas d’arrêter de vous rendre au bureau de vote. Simplement de réaliser qu’il existe un vote quotidien : c’est là où on met notre argent et notre temps. Car ce sont les deux denrées pour lesquelles tout le monde (occidental) se bat.

Ton plan d’action pour contribuer à un monde positif !

Voilà quelques étapes pour contribuer chaque jour au monde de demain.

  1. Définis le monde que tu veux construire. Quelles valeurs sont les plus importantes pour toi ? Qu’est-ce que tu trouves inacceptable ? Qu’est-ce qui, au contraire, t’inspire et que tu voudrais encourager ? Définis ta vision du monde idéal.
  2. Observe ta manière d’allouer tes ressources : temps, énergie, argent et espace mental. Est-ce que tu investis aujourd’hui tes ressources dans un monde qui t’inspire ? Identifie les actions qui encouragent ce que tu ne veux plus voir dans ce monde.
  3. Définis un maximum de votes quotidiens que tu pourrais idéalement mettre en place. Fais un véritable brainstorming : note tout ce qu’il te passe par la tête, toutes les opportunités que tu as de contribuer au monde. Sois concret, en lien avec ton mode de vie actuel. Par exemple, note là où tu pourrais faire les courses, des sites Internet qui t’inspirent, des entreprises que tu aimerais encourager, des projets qui te permettraient d’allouer ton temps à la cause environnementale, etc.
  4. Tu as maintenant une liste d’actions à arrêter (étape 2) et d’actions à ajouter (étape 3). Tout ça se fera évidemment progressivement… Commence donc par choisir une première action à arrêter et une action quotidienne pour l’environnement qui la remplacera. Met en place ce premier changement.
  5. Après 3 semaines de pratiques, quand c’est devenu une habitude et que ça te semble naturel et confortable, recommence l’étape 4. Et ainsi de suite !
  6. N’hésite pas à régulièrement relire ta vision du monde idéal et la mettre à jour. L’objectif : qu’elle reste une source d’inspiration brûlante et enthousiasmante !

Voilà, tu connais maintenant la meilleure action citoyenne pour l’environnement… Surtout, tu as entre les mains un plan pour défendre chaque jour le monde de demain ! Alors, je compte sur toi. D’ailleurs, dis-moi en commentaire ce que tu fais au quotidien pour faire entendre ta voix. Échangeons de l’inspiration !

Pour aller plus loin, découvre les 4 changements pour avoir un VRAI impact positif sur la planète.

Images :
Urne par Element5 Digital sur Pexels
Courses par Steve Buissinne sur Pixabay
Ordinateur par 377053 sur Pixabay

0 commentaire pour “Hack écologique : la meilleure action citoyenne pour l’environnement”

  1. Retour de ping : Changer le monde : les meilleures leçons du Change Now summit – Oser Vert

  2. Retour de ping : Environnement : 10+ films et documentaires indispensables – Oser Vert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *