Je mange durable en hiver : idées de recettes écologiques

L’alimentation durable et de saison est moins compliquée qu’il n’y parait ! Retrouvez mes idées de recettes avec les fruits et légumes d’hiver. Faites du bien à la planète et à votre corps en adoptant une alimentation écologique.

Après l’article sur l’alimentation durable à adopter en automne, et celui sur les 4 critères d’une alimentation écologique, nous continuons notre quête de la cuisine éco responsable. Alors, que manger en hiver pour respecter notre planète ? Quels produits mettre dans son assiette pour ne pas détruire l’environnement ? Tous mes conseils dans cet article !

Calendrier des fruits et légumes d’hiver

L’hiver dure du 21 décembre au 21 mars environ. Les dates varient légèrement selon les années, mais on peut sans risque dire que l’hier englobe janvier, février et les trois premières semaines de mars. Alors quels fruits et légumes poussent dans les champs à cette période ?

Calendrier des fruits et légumes d’hiver

Ce calendrier vaut pour la France métropolitaine.
Pour les produits marqués d’un * , faites attention à la provenance : il existe une production française (métropole), mais les étalages sont envahis d’homologues étrangers.

Comme nous l’avons vu dans les précédents articles sur l’alimentation durable, rien ne vaut le marché pour acheter de saison. Attention cependant à ne pas vous laisser berner par les vendeurs qui importent. Les étals ne sont parfois qu’un supermarché en extérieur, avec des fruits et légumes importés de loin ! Mais si vous parvenez à repérer les maraîchers locaux et responsables… Jackpot ! Vous pourrez sans crainte choisir les produits qu’ils proposent, en étant sûrs qu’ils sont de saison.

Quant aux plantes sauvages à cueillir en hiver, il va falloir attendre mars pour voir percer de jeunes pissenlits. Cueillez les feuilles les plus au centre, lavez-les bien et buvez-les en infusion. Attention, ne prenez aucun risque et respectez la nature lors de vos cueillettes.

Les stars de la cuisine en hiver

Il faut avouer que les légumes d’hiver ressemblent inlassablement à ceux d’automne. Les courges et les choux… On a déjà donné ! Retrouvez mes idées de recettes dans l’article « Je mange durable… En automne ».

Alors en hiver, il est plus que jamais temps d’innover et de tester de nouveaux produits, pour ne pas se lasser.

À vos casseroles… Et dégustez !

La betterave, meilleur anti-oydant de l’hiver

Souvent, on trouve les betteraves sous vide, dans du plastique. Quel dommage… Dirigez-vous plutôt vers des betteraves cuites, mais en vrac, voire crues. Vous pourrez alors choisir la cuisson et les consommer plus fermes que celles sur le commerce. Les betteraves se préparent à la vapeur ou au four.

Cette racine rouge est idéale pour relever et colorer un plat ! Râpez un peu de betterave crue sur une salade ou un plat chaud pour en transformer l’identité.

La betterave, meilleur anti-oydant de l'hiver

La betterave permet également de confectionner des galettes de haricots rouges. Prenez les légumineuses en vrac, cuisez les 10 minutes à la vapeur après les avoir trempées toute la nuit. Cuisez la betterave à la vapeur jusqu’à ce qu’une fourchette puisse s’enfoncer avec un peu de résistance. Mixez le tout avec un morceau de pomme de terre ou de panais pour lier et les épices de votre choix. Formez des galettes et faites les revenir à la poêle pour les solidifier. Parfait pour un burger maison et végétarien ! 

Enfin, vous pouvez couper des lamelles de betterave crues et les faire rôtir au four avec de l’huile d’olive, des herbes de Provence et du gros sel. Ajoutez du fromage de chèvre frais ou un crumble pour pimper votre plat.

Dernière astuce : si par chance, au marché, vous trouvez des betteraves avec les fanes, gardez-les ! Elles sont délicieuses et riches en nutriments. Servez-les en soupe, en poêlée ou en salade, selon leur état.

Ce légume de couleur vive a un pouvoir anti-oxydant presque inégalable. Il protège donc de nombreuses maladies causées par les radicaux libres, comme des cancers ou des maladies cardiovasculaires. La betterave apporte également des vitamines A et K ainsi que des minéraux tels que le cuivre ou le fer. 

Le panais, cousin oublié de la carotte

Le panais est un légume méconnu. Homologue de la carotte, c’est un légume racine qui révèle une saveur douce et sucrée. Il peut être préparé comme la carotte, en purée, en velouté, cuit à l’eau, râpé dans une salade ou cuit à la poêle dans un filet d’huile… Laissez libre court à votre imagination ! Personnellement, je l’adore rôti au four. Faites par exemple un trio de frites colorées en associant panais, carottes et betteraves. Il est également délicieux glacé à la poêle, avec du beurre et du miel.

Le panais, cousin oublié de la carotte

N’hésitez pas à relever son goût léger avec des épices (cumin, poivre), des herbes séchées, de l’ail ou de l’oignon.

Il contient du magnésium, du manganèse et des fibres. Attention à ne pas les choisir trop gros, au risque d’avoir un légume très fibreux.

Les choux de Bruxelles, pour passer l’hiver sans rhume

Les choux de Bruxelles… Beaucoup d’entre nous en gardent un affreux souvenir. Ces petites boules vertes, bouillies, qui laissent échapper une odeur étrange, mais qu’on s’obstine à servir à la cantine.
Quel dommage d’en donner une telle image !

Les choux de Bruxelles, pour passer l'hiver sans rhume

Les choux de Bruxelles sont délicieux, à condition de bien les préparer. Et ça ne veut pas dire qu’il faut y passer des heures ou faire une recette extravagante. Bien au contraire.

Faites les simplement rôtir au four, avec une pointe de miel et un filet d’huile. Ou à la poêle, cela marche aussi bien. Ajoutez un fond d’eau pour cuire les légumes à cœur, tout en vous assurant de ne pas les bouillir.

En plus de ne pas résulter en une bouillie peu appétissante, les choux de Bruxelles garderont toutes leurs vitamines (plutôt que les perdre dans l’eau de cuisson). Vous profiterez alors de tous leurs bienfaits ! Riche en potassium, antioxydants et fibres, le chou de Bruxelles est un allié santé… À condition de bien le digérer. La vitamine C qu’il contient va stimuler votre système immunitaire et vous aider à passer l’hiver sans tracas. C’est également une bombe de calcium : une bonne astuce pour réduire sa consommation de produits laitiers !

Choisissez-les verts, bien fermes et évitez ceux dont les feuilles commencent à flétrir. Plus ils seront petits, plus ils seront sucrés.

Fruit d'hiver clémentines

Alors, prêt.e à cuisiner en hiver avec les produits de saison ? Partagez-moi vos prouesses culinaires, je serais ravie de découvrir de nouvelles idées de recettes !

Si tu as aimé, commente, aime et partage ! N’hésite pas à t’abonner pour recevoir les prochains articles.

[jetpack_subscription_form show_only_email_and_button= »true » custom_background_button_color= »undefined » custom_text_button_color= »undefined » submit_button_text= »Je m’abonne » submit_button_classes= »undefined » show_subscribers_total= »false » ]

Images libres sur  Pixabay  :
Légumes par Ulrike Leone 
Panais, choux de Bruxelles par Ulrike Leone
Betteraves par Photo Mix
Clémentines par Yi-Hsin Wei 

No Comments

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *