Faire‌ ‌pousser‌ ‌des‌ ‌Graines‌ ‌Germées‌ ‌|‌ ‌4‌ ‌étapes‌ ‌simples‌

  • Agir
Graines germées pendant l'étape de germination

Excellentes pour la santé, bonnes pour la planète, faire pousser des graines germées est très faciles. Elles sont bourrées de vitamines et de protéines et apportent une touche de fraîcheur dans nos assiettes ! Ces superaliments sont loin d’être un phénomène de mode, d’ailleurs, nous ne sommes pas les premiers à nous enthousiasmer pour ces petites pousses pleines d’énergie. Leur culture était déjà pratiquée à l’époque des Esséniens et pendant l’Antiquité. Dans ces temps-là, nul besoin de matériel sophistiqué. Vous trouverez sûrement chez vous ce qu’il faut pour les préparer. Dans cet article, on vous explique tout sur la germination maison en 4 étapes.

Cet article a été rédigé par Méline Troussard, rédactrice Web SEO que vous pouvez contacter sur LinkedIn. Merci à elle !

Faire pousser des graines germées chez soi

Étape 1 | Fabriquer ou acheter un germoir

Il en existe différents types : du simple bocal de verre au germoir à étages pour être sûr de s’approvisionner toute la semaine. Mais avant de passer pro dans la germination, vous pouvez simplement récupérer dans vos placards le matériel nécessaire pour tester la culture de vos premières pousses. 

Vous aurez besoin d’un bocal en verre, d’un élastique et d’un mouchoir (vous pouvez remplacer le mouchoir par un filet, un morceau de tulle, une étamine ou une compresse de gaze stérile). Placez le tissu sur l’ouverture du bocal et fixez-le avec l’élastique. De cette façon, vous pourrez évacuer l’eau de votre germoir sans perdre vos petites pousses. Maintenant, les choses sérieuses vont pouvoir commencer !

Deux germoirs avec des graines avant de les faire pousser

Étape 2 | Respecter la phase de trempage

Les graines doivent tremper dans l’eau afin d’absorber la quantité nécessaire pour la germination. Commencez par bien les rincer. Ensuite, pour la majorité des variétés, il suffit de les laisser tremper entre 4 et 8 heures

Celles qui sont plus grosses, comme les pois chiches, les haricots mungo, le maïs, le soja vert,… doivent tremper entre 8 et 18 heures. Lorsque le trempage est terminé, il est important de bien rincer et égoutter les graines avant de commencer la germination.

Étape 3 | Mener à bien la phase de germination

Laissez simplement les graines dans le germoir. Elles doivent toujours rester humides, sans pour autant tremper dans l’eau. La plupart des variétés sont prêtes après 1 à 5 jours de germination. Là encore, les plus grosses ont besoin de davantage de temps, il faut compter entre 4 et 8 jours. 

Pendant ce processus, il suffit de prendre 1 minute matin et soir pour les rincer en veillant à bien les égoutter. Ce qui signifie que vous ne pouvez pas commencer le processus avant de partir en week-end… Même si cette méthode de culture est facile, elle nécessite un peu de patience.

Bocal avec des lentilles en cours de germination

Étape 4 | Récolter et déguster

Ça y est ! Vous observez un petit germe, voire une petite pousse verte. La bonne nouvelle c’est que tout se mange. Rincez bien vos superaliments maison avant de les sortir du germoir. Pour certaines d’entre elles, une enveloppe se sera détachée, comme c’est le cas pour les graines de tournesol ou les pois chiches. Elle ne présente pas d’intérêt nutritionnel, vous pouvez l’enlever. 

Ensuite, c’est le moment de savourer vos graines germées maison. Consommez-les rapidement, idéalement dans les 3 jours qui suivent la récolte afin de faire le plein de vitamines. Il est important de les conserver au réfrigérateur pour arrêter la germination. Placez-les dans un contenant aéré permettant un apport en oxygène.

Une fois le matériel en main, faire pousser ses graines germées nécessite peu de soins. Vous obtenez facilement un aliment très nutritif, frais et local. Cette pratique fait aussi partie des bons gestes à adopter pour s’orienter vers le zéro déchet. Afin de garantir le succès de vos premières germinations, voici une sélection de graines pour vous lancer en toute tranquillité. 

4 graines faciles à faire germer pour débuter

L’Alfalfa (ou luzerne) 

  • Nombre d’heures de trempage : 4 à 8.
  • Nombre de jours de germination : 3 à 7.
  • Nombre de centimètres de la pousse : entre 2,5 et 4.
  • Saveur : un petit goût sucré qui séduit les palais.
  • Consommation : elles se disposent parfaitement dans les sandwichs et les crudités. Elles se mangent aussi en salade avec un assaisonnement léger. Riches en protéines, elles s’ajoutent dans les préparations pour smoothies.

L’Avoine

  • Nombre d’heures de trempage : 12 .
  • Nombre de jours de germination : 2 à 3.
  • Nombre de centimètres de la pousse : entre 0,5 et 1,5.
  • Saveur : un goût très doux qui plaît à toute la famille.
  • Consommation : elles se mangent avec les céréales du matin. Elles se déposent sur un fromage blanc accompagné de fruits frais. Elles agrémentent aussi très bien les crudités et les soupes.

Les Lentilles 

  • Nombre d’heures de trempage : 8 à 12.
  • Nombre de jours de germination : 2 à 5.
  • Nombre de centimètres de la pousse : entre 1 et 2,5.
  • Saveur : qu’elles soient vertes, noires, jaunes ou blondes, les lentilles germées ont un goût très doux avec une légère amertume. 
  • Consommation : elles se mangent dans les salades et sur les soupes. Elles se déposent au service sur une omelette.

Le Quinoa

  • Nombre d’heures de trempage : 1 à 3.
  • Nombre de jours de germination : 1 à 2.
  • Nombre de centimètres de la pousse : entre 0,5 et 3.
  • Saveur : douce et discrète.
  • Consommation : elles se déposent sur des bouchées ou des blinis. Elles s’ajoutent aux salades et dans les sandwichs.

Attention, toutes les graines ne sont pas bonnes à faire germer. Évitez celles issues des plantes dont les feuilles sont toxiques, ainsi que les graines de rhubarbe, poivron, aubergine, tomate et soja jaune.

Bocal pour faire pousser des graines germées : pois chiche

Le processus de germination

Pour les curieux qui aiment comprendre comment fonctionne le monde qui les entoure, voici expliqué simplement le processus de germination. Il se déroule en 3 phases :

  1. L’imbibition : c’est la phase où la graine absorbe l’eau.
  2. Le réveil de l’activité métabolique : les réserves d’amidon, de protides, de lipides, etc. sont transformées pour être utilisées par la jeune pousse.
  3. L’émergence du germe : c’est l’apparition de la toute première racine.

Les graines sont plus intéressantes nutritionnellement lorsqu’elles sont germées, car leur activité métabolique transforme et rend accessibles beaucoup de micronutriments. De nombreux minéraux, vitamines et oligoéléments apparaissent (la nature des éléments et la quantité diffèrent d’une graine à l’autre). Elles sont également riches en protéines, acides gras essentiels, enzymes… C’est pourquoi il est bénéfique de les introduire le plus souvent possible dans vos repas !

Cuisiner avec des graines germées

Ces superaliments se consomment de préférence crues pour ne pas perdre leurs qualités nutritionnelles. Certaines céréales plus dures, ainsi que les légumineuses (comme les pois chiches ou les haricots azuki) devront être cuites. La germination à l’avantage de les rendre plus digestes et de réduire le temps de cuisson. Privilégiez une température de moins de 40 °C pour préserver un maximum de bienfaits.

Ces jeunes poussent accompagnent la plupart des plats, on les retrouve même dans les restaurants joliment déposées sur un morceau de viande ou de poisson. Elles agrémentent les soupes, placées dans les bols au moment du service. On les ajoute dans les salades et les sandwichs pour apporter du croquant. Et pour une utilisation minimaliste, il suffira de les manger avec un peu d’assaisonnement pour accompagner vos repas. Il existe tant de saveurs différentes, des plus sucrées aux plus piquantes. C’est un réel plaisir gustatif d’en apprécier toutes les nuances !

Un plat végétarien couvert de graines germées

Prendre les précautions sanitaires pendant la culture

Cette forme de culture se faisant sur nos comptoirs de cuisine, à même l’environnement tempéré et humide des pots de germination, il est important de prendre des précautions sanitaires. Les recommandations sont simples :

  • utiliser des graines récoltées de préférence dans les 12 derniers mois et biologiques ;
  • se servir d’une eau de bonne qualité et peu chlorée ;
  • pendant la germination, respecter les temps de rinçage quotidien et laisser l’eau s’égoutter ;
  • après récolte, rincer et bien égoutter les graines avant de les conserver au réfrigérateur ;
  • nettoyer en profondeur le matériel entre deux cultures.

De cette façon, le développement de bactéries nocives est évité. Soyez attentifs à vos petites pousses vertes, si vous constatez le flétrissement de certaines feuilles ou l’apparition de moisissure, jetez toute la production en cours et désinfectez votre matériel. L’association française des producteurs de graines germées (AFPGG) a publié une charte de sécurité alimentaire pour les producteurs.

Et vous, avez-vous la pousse verte ? Avec le temps, vous aurez sûrement envie d’essayer de nouvelles variétés de graines pour faire le plein de vitamines. En attendant, vous pouvez assouvir votre soif d’expérimentation botanique avec les réserves de votre cuisine : maïs, millet, moutarde, pois, haricot, lentille… Même au plein cœur de l’hiver, ce sera le printemps à votre table. Alors à vos germoirs !

Et n’hésitez pas à partager vos réussites dans les commentaires.

Méline Troussard

Rédactrice Web SEO

Sources : 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *